FC Nantes – Stade Rennais (1-1) : les 5 enseignements à retenir du derby

Conquérant mais réduit à 10 contre 11, le FC Nantes été tenu en échec par le Stade Rennais à la Beaujoire (1-1). Voici les 5 enseignements à retenir d’un derby de belle facture. 

Lire le résumé du match

Les anciens du FC Nantes à la fête pour les 75 ans du club

D’illustres anciens joueurs et/ou entraîneurs du FC Nantes étaient présents ce vendredi à la Beaujoire pour fêter le 75e anniversaire du club. Jean-Claude Suaudeau, Raynald Denoueix, Éric Carrière ou encore Japhet N’Doram ont participé aux festivités.

L’envie était du côté du FC Nantes… pendant une heure

On a trop souvent tapé sur le manque d’envie des joueurs du FC Nantes pour ne pas saluer leur débauche d’énergie ce soir. Dès les premières minutes, les Canaris ont en effet mis le pied sur le ballon et ont mangé leurs adversaires. Panache, agressivité et pressing… Tous les ingrédients qui manquaient en 2018 ont refait surface dans ce derby… pendant une heure de jeu.

Le rouge de Sala a changé la donne

On parlait d’agressivité, les Canaris en ont peut-être mis trop avec quatre cartons jaunes récoltés rien qu’en première période ! Et surtout un rouge d’Emiliano Sala dès le début de la suivante (47e). Avec cette sortie prématurée, la physionomie du derby changeait, avec des Rennais plus impliqués. Sur la dernière demi-heure de jeu, face à des Nantais éreintés, les visiteurs auraient même mérité de s’imposer sans deux parades décisives de Ciprian Tatarusanu à bout portant.

Ranieri 1 – 1 Lamouchi 

En choisissant de se passer de Valentin Rongier au coup d’envoi, Claudi Ranieri a surpris mais la titularisation d’Andrei Girotto dans son 4-4-2 a été une réussite. À côté d’Abdoulaye Touré, le Brésilien a été brillant. En face, Sabri Lamouchi a dû attendre plusieurs changements (Hunou, Gourcuff, Sakho) pour que son équipe s’affirme enfin. Il a su être patient pour égaliser dans sa bataille tactique à distance avec Ranieri.

Le public de la Beaujoire a été offensif

Dès le coup d’envoi du match, le public de la Beaujoire a lancé plusieurs dizaines de balles de tennis jaune sur la pelouse. Un geste assez incompréhensible et qui a fait perdre du temps. Les supporters se sont aussi fait remarquer en brandissant des banderoles incisives : « Bienvenue dans l’enfer du foot business » ou encore « LFP = Mafia ». À bon entendeur…

JP

fermer le menu