OL : Bruno Genesio blessé par la fronde des Bad Gones contre lui

Samedi soir, Bruno Genesio avait vraiment beaucoup de mal à digérer le message des supporters de l’OL l’invitant à partir.

A l’issue de la victoire face à Nice (3-2) scellant la qualification de l’OL pour la Ligue des Champions 2018-2019, Bruno Genesio a fait l’objet d’une banderole lapidaire des Bad Gones, réclamant de « tourner la page » avec l’entraîneur lyonnais.

Le technicien est ressorti blessé cette drôle de soirée olympienne au dénouement sportif plutôt heureux : « Je ne suis pas amer mais ça fait mal ! Moi, je suis Lyonnais et je n’oublierais pas. Aucun sentiment particulier ne m’habite mais je n’oublierais pas », a-t-il martelé face aux micros, l’air grave d’une soirée difficile à savourer (même s’il a promis de le faire avec ses joueurs, son staff et son président).

Il veut continuer malgré tout

A-t-il vu la réponse de ses joueurs, qui l’ont porté en triomphe, comme un geste de soutien face aux supporters ? « La réponse, mes joueurs l’ont d’abord donné sur le terrain en revenant au score et en gagnant le match. C’est surtout cette réponse qui est importante. Celle de joueurs qui ont tout donné même si ça m’a fait chaud au cœur de voir l’adhésion des joueurs à la fin. Sans ça, on n’aurait pas réussi à accrocher la Ligue des Champions. On a eu tellement de moments difficiles cette saison », poursuit l’intéressé, déterminé à rester en poste pour sa dernière année de contrat : « Mon envie c’est de continuer à faire progresser l’équipe. Elle est jeune. La plus jeunes des cinq championnat européens à être qualifiée en Ligue des Champions avec à peine plus de 24 ans de moyenne d’âge. Il y a du travail, beaucoup de progression, des retouches à amener à ce groupe ».

Si le conseil d’administration du club suit Jean-Michel Aulas, il est probable que Bruno Genesio soit autorisé à honorer sa dernière année de contrat dans la Capitale des Gaules…

Recueilli par Alexandre CORBOZ, au Groupama Stadium.

fermer le menu